L'affacturage en chiffres

Chiffres au premier semestre 2013

Le montant des créances prises en charge par les sociétés d'affacturage au premier trimestre 2013 est, avec 45,2 Mds d'euros, en hausse de +2,7% par rapport aux trois premiers mois de l'année précédente.

C'est la croissance la plus faible enregistrée depuis le quatrième trimestre 2009, au sortir d'une année qui avait été particulièrement défavorable.

La tendance de fond est clairement celle d’un fort ralentissement de  l'activité. Ainsi, en termes d'année mobile, la progression sur un an à  fin mars 2013 est sur un rythme proche de +6% (avec 188 Mds€), après  +11% à la fin du premier trimestre 2012.

                                                                                       

Variation annuelle de la production (%)*           

Production en année mobile (Mds d’euros)*
           

           
           

           

 * Montant des créances prises en  charge dans le cadre d’un contrat d’affacturage - Hors opérations de  «floor plan» et de forfaitage - Données trimestrielles.

 

L’opération d’affacturage consiste en un transfert de créances commerciales (factures) de leur titulaire à un factor - la société d’affacturage - qui se charge d’en opérer le recouvrement et qui en garantit la bonne fin, même en cas de défaillance momentanée ou permanente du débiteur. Le factor peut régler par anticipation tout ou partie du montant des créances transférées. Les sociétés d’affacturage sont toutes regroupées au sein de l’Association française des sociétés financières (ASF). L’ASF regroupe l’ensemble des établissements de crédit spécialisés : 311 entreprises pour près de 295 Mds d’euros d’encours, soit 15% du total des crédits à l’économie du secteur privé.

 

Source : ASF

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

OK      En savoir plus
X