Les opérations d’affacturage progressent en moyenne sur l’ensemble de l’année 2014 de +13% par rapport à 2013, avec 226,6 Mds d’euros. Cette progression est nettement supérieure à celles enregistrées au cours des deux années précédentes et se rapproche du rythme de croissance de 2011.

Avec une hausse moyenne de l’ordre de +14% par rapport à l’année précédente pour chacun des trois premiers trimestres, la croissance de l’activité d’affacturage est demeurée soutenue au cours des neuf premiers mois de l’année avant la décélération qui s’est fait sentir à l’automne (+10,6% par rapport au quatrième trimestre 2013, lui-même cependant en nette augmentation).

L’année 2014 se caractérise par une très forte progression des opérations d’affacturage sur le plan international, liée en partie à des contrats spécifiques de montant unitaire élevé : +47,5% par rapport à l’année précédente avec 57 Mds d’euros (dont +52,9% pour 47,2 Mds d’euros à l’exportation et +26,4% pour 9,8 Mds d’euros à l’importation).

En 2014, la part de l’international dans l’ensemble de l’activité atteint 25%, soit une part qui a plus que triplé au cours de la dernière décennie (7,5% en 2004), et assure 70% de la croissance globale.

Les opérations d’affacturage effectuées sur le plan domestique croissent de +4,8% à 169,6 Mds d’euros.

Sur le marché européen de l’affacturage (qui représente environ 60%), la France se situe en deuxième position derrière le Royaume-Uni, avec respectivement 15% et 23% du total.

Source : ASF

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

OK      En savoir plus
X