Mieux comprendre l'affacturage

L'affacturage en 10 questions/réponses

1 - L'affacturage répond-il exclusivement aux besoins de trésorerie des entreprises ?

Réponse de l'A.S.F. : Non, car l'affacturage propose aux entreprises toute une gamme de services. C'est une technique performante de gestion des comptes clients. En effet, sachant que les impayés sont à l'origine d'une défaillance sur quatre, les entreprises ont compris l'intérêt de se protéger du risque clients. Le factor agit en prévention et incite les entreprises à sélectionner leur clientèle. En cas d'insolvabilité, la garantie leur assure alors un remboursement pouvant aller jusqu'à 100% du montant de la créance. Le factor assure également le recouvrement des créances. La relance des clients est systématisée et, grâce à leur expérience, les factors réduisent de façon significative les retards de paiement subis par les entreprises. Le financement des créances n'est donc pas le seul service des factors apprécié par les entreprises.

En conclusion, l'affacturage répond aussi aux besoins d'assurance et de gestion des comptes clients.

2 - Quand avoir recours à l'affacturage ?

Réponse de l'A.S.F. : Les entreprises ont un intérêt à recourir à l'affacturage à chaque étape de leur développement. En phase de démarrage, le financement des créances par un factor peut pallier une insuffisance de trésorerie ou de crédits bancaires. En phase de maturité, lorsque l'entreprise continue de développer son chiffre d'affaires, elle a de multiples raisons de s'adresser à un factor : pour se prémunir contre les défaillances de ses clients, pour se libérer des tâches administratives ou encore pour financer sa croissance. Enfin, lorsqu'elle s'ouvre à l'export, elle trouve auprès de son factor la structure indispensable pour l'accompagner dans son expansion internationale. De plus, on constate que lorsque les entreprises ont retrouvé une trésorerie aisée, elles continuent de s'adresser à un factor, fidélisées par la qualité des services offerts. L'affacturage est bien un choix de gestion durable.

En conclusion, les entreprises ont un intérêt à recourir à l'affacturage à chaque étape de leur développement.

3 - Combien coûte une prestation d'affacturage ?

Réponse de l'A.S.F. : La rémunération de l'affacturage se décompose en deux types de commission. La première, la commission d'affacturage qui rémunère la tenue de comptes, la relance, le recouvrement et la garantie, se situe dans une fourchette de 0,5% à 2% du chiffre d'affaires confié. Elle est déterminée en fonction des caractéristiques propres à chaque entreprise : chiffre d'affaires, processus de facturation, clientèle, etc...La seconde, la commission de financement, est comparable au taux court terme pratiqué sur le marché. L'affacturage permet de transformer les charges fixes en charges variables. Le coût du service externe étant bien identifié, l 'entreprise et son conseil ont ainsi la possibilité de le comparer objectivement aux charges internes. L'importance des économies financières rendues possibles grâce à l'affacturage dépend des spécificités de chaque entreprise. Quoi qu'il en soit, les sociétés qui utilisent l'affacturage constatent une diminution importante des retards de paiement, ce qui allège d'autant leurs charges financières.

En conclusion, l'affacturage permet de transformer les charges fixes en charges variables.

4 - A qui s'adresse l'affacturage ?

Réponse de l'A.S.F. : L'affacturage s'adresse à toutes les sociétés qui réalisent au moins 150 K€ de chiffre d'affaires avec une clientèle d'entreprise, quels que soient leur secteur d'activité et leur taille. L'affacturage concerne donc aussi bien les petites entreprises en phase de démarrage que les grandes. Ces dernières choisissent de plus en plus souvent d'externaliser partiellement ou totalement la gestion de leurs comptes clients. Les entreprises exportatrices peuvent également obtenir le financement de leurs créances et bénéficier de tous les services du factor sur leur clientèle internationale (garantie, relance et recouvrement). Ces services sont d'autant plus appréciables qu'ils permettent à l'entreprise de gérer plus facilement les diversités géographiques, linguistiques et juridiques.

En conclusion, l'affacturage s'adresse à des entreprises de tout secteur d'activité et de toute taille.

5 - En ayant recours à l'affacturage, donne-t-on l'image d'une entreprise en difficulté ?

Réponse de l'A.S.F. : Les entreprises qui utilisent l'affacturage donnent l'image d'entreprises responsables, privilégiant une gestion sûre et efficace. Elles sécurisent leur poste clients et s'assurent des financements nécessaires à leur croissance. Différents éléments contribuent à donner une autre image de l'affacturage et donc à modifier la perception que la clientèle peut avoir de son fournisseur " factoré ". Ainsi, des entreprises en croissance et de tout premier plan, tant par leur taille que par leur notoriété, ont recours à l'affacturage. En outre, l'évolution technologique des factors leur permet de proposer une gamme de services adaptée aux besoins de toutes les catégories de clientèle. L'affacturage a toute sa place dans l'offre de services financiers aux entreprises.

En conclusion, les entreprises qui utilisent l'affacturage sont celles qui privilégient une gestion sûre et efficace.

6 - Quels sont les risques pris en charge par le factor ?

Réponse de l'A.S.F. : Le factor peut, à la demande de l'entreprise, garantir le risque d'insolvabilité de ses clients jusqu'à 100% des créances. En cas de sinistre, l'entreprise sera immédiatement indemnisée, dans la limite des accords préalablement délivrés. Lorsque le factor décide de limiter l'encours de garantie demandé sur certains clients, il le fait toujours en connaissance de cause. En effet, les sociétés d'affacturage disposent d'informations commerciales très complètes. Elles connaissent donc parfaitement la situation financière des entreprises et bénéficient d'une expérience unique de leur comportement de paiement. Ce savoir-faire est irremplaçable. Ainsi lorsqu'elles choisissent de ne pas s'engager sur un client, elles donnent un avis précieux aux dirigeants. Ceux qui ont suivi l'avis de leur factor constatent que dans la grande majorité des cas sa position est fondée.

En conclusion, les créances peuvent être garanties jusqu'à 100 %.

7 - Comment l'entreprise peut-elle tirer le meilleur profit de sa relation avec son factor ?

Réponse de l'A.S.F. : Lors de la mise en place de l'affacturage, le factor met à disposition du client des outils adaptés aux spécificités du partenariat. Un interlocuteur unique chez le factor assure la mise en place de la prestation d'affacturage et son suivi. L'affacturage permet de générer de réels gains de productivité notamment en transformant des charges fixes en charges variables. De plus, l 'entreprise dispose au travers de son factor d'une expertise complémentaire en relance, recouvrement et tenue de la comptabilité clients. Les nouvelles technologies lui permettent d'obtenir instantanément toute information sur la situation d'une facture ou d'un compte clients, les relances effectuées ou les litiges en cours. A tout moment, l'entreprise accède grâce à son factor à une vision synthétique de son poste clients. La gestion de son compte clients est considérablement allégée : le factor gère les volumes, l'entreprise n'a plus qu'à gérer les exceptions.

En conclusion, le factor gère les volumes, l'entreprise n'a plus qu'à gérer les exceptions.

8 - Comment choisir entre l'affacturage et l'assurance-crédit ?

Réponse de l'A.S.F. : Il s'agit de bien cerner les besoins de l'entreprise. Si l'entreprise recherche exclusivement la prévention des risques et la garantie contre les impayés, l'assurance-crédit est suffisante. Si l'entreprise attend de son prestataire une offre de services plus large, l'affacturage est plus adapté. L'entreprise pourra être garantie à 100 % du sinistre, sans supporter le décalage en trésorerie constaté en assurance-crédit. En outre, le factor propose une externalisation complète de la fonction credit-management de l'entreprise, puisqu'au-delà de leur garantie, il prend en charge la totalité de la gestion des sinistres. Dans le cadre d'un contrat d'assurance-crédit, l'entreprise conserve, en partenariat avec son assureur, la charge de son risque clients. Le factor est un partenaire actif puisqu'il intervient à toutes les étapes de la gestion des comptes clients.

En conclusion, l'affacturage offre une gamme de services plus large que l'assurance-crédit classique.

9 - Comment les sociétés d'affacturage s'inscrivent-elles dans les liens entreprises-clients ?

Réponse de l'A.S.F. : L'entreprise conserve l'exclusivité de sa relation commerciale avec sa clientèle. Libérée du recouvrement, l'entreprise peut mieux renforcer ses liens avec ses clients et se concentrer sur son développement. La fonction commerciale retrouve ainsi l'essence de sa mission. Le factor adapte la relance en fonction des spécificités de la clientèle de l'entreprise. Par ailleurs, en cas de litige, le factor n'entame aucune procédure sans en informer son client. Dans tous les cas de figure, il s'agit d'un système souple et d'une action concertée. Le factor transmet à l'entreprise des informations complètes sur la situation de ses clients, lui permettant ainsi d'orienter sa politique commerciale.

En conclusion, l'entreprise conserve l'exclusivité de sa relation commerciale avec la clientèle.

10 - Quelles relations entre une entreprise et sa banque après la signature d'un contrat d'affacturage ?

Réponse de l'A.S.F. : Une entreprise utilise le financement d'un factor pour élargir ses sources de financement au-delà des produits bancaires traditionnels. Une partie du financement proposé par le factor peut être effectuée sous forme de billets à ordre. L'entreprise a ainsi la possibilité de maintenir un encours d'escompte auprès de ses partenaires bancaires qui acceptent volontiers de mobiliser, à des conditions attractives, la signature du factor, papier de première qualité. Dans bien des cas, le banquier joue un rôle de conseil en dirigeant lui-même son client vers un factor pour lui permettre de bénéficier de l'ensemble des services proposés en matière de garantie et de gestion. Les relations avec la banque sont de ce fait maintenues, voire renforcées. Les métiers s'avèrent complémentaires tout en conservant leurs spécificités propres.

En conclusion, l'affacturage permet à l'entreprise de diversifier ses sources de financement.


Téléchargez le guide ASF : l'affacturage en 10 questions/10 réponses

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

OK      En savoir plus
X